En route pour la 27ème Fête de la Transhumance à L’Espérou !

La Transhumance

Cette année, les bergers cévenols ont choisi le week-end du 10 juin 2018 pour mener les troupeaux jusqu’à leurs pâturages d’été. Sans hésitation, je me programme d’assister à cette 27ème édition de la Fête de la Transhumance à l’Espérou. Je suis une grande fan du territoire des Causses et Cévennes inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco au titre de l’agropastoralisme. Ce rassemblement est justement l’occasion d’en découvrir plus sur les traditions locales. Bergers, artisans, villageois et producteurs sont réunis pour partager leur terroir sous toutes ses formes.

J’avais déjà assisté à cette fête il y a 2 ans et je m’en rappelle encore comme si c’était hier!

J’étais arrivée tôt le dimanche pour profiter des animations et du marché paysan et artisanal… Je m’étais régalée avec les nombreuses dégustations de miel, pains de campagne, fromages de brebis, jambons de pays, et j’en avais vraiment pris plein les yeux ! La laine produite par les moutons estait transformée en magnifiques pièces à porter : pulls, écharpes, chaussons pour les plus petits et les plus grands, confectionnés dans le respect des traditions. Des artisans créateurs d’objets en cuir proposaient également de très beaux porte-monnaie, ceintures et sacs conçus avec soin. Un sculpteur de bois avait également réalisé tout le week-end de très belles pièces avec ses tronçonneuses Quant aux enfants, ils s’amusaient avec d’originaux jeux en bois, il y avait même un manège artisanal agricole qui tournait grâce au moteur d’un magnifique tracteur rouge d’époque !

 

La Fête traditionnelle de la Transhumance en Cévennes.
Le village de L’Espérou a accueilli 1300 brebis et moutons dimanche 12 juin 2016 pour sa 25ème Fête de la Transhumance.

En milieu de matinée, nous avions commencé à entendre des cloches venir du haut des montagnes, le temps pour nous d’emprunter les rues du village pour aller à la rencontre des troupeaux. Quel spectacle ! En tout, 1 300 têtes avaient défilé dans les rues toute la journée habillées de pompons et menées par les bergers et leurs chiens, attentifs dans cet exercice délicat qui consiste à guider des bêtes au milieu de la foule. J’avais été impressionnée par la dextérité des chiens. Lors d’une démonstration avec un petit troupeau de biquettes, la vitesse, l’écoute vive du moindre coup de sifflet et leur instinct à se positionner à la juste distance m’avaient vraiment scotchée !

A midi, curieux et passionnés se sont retrouvés pour le repas des bergers animé par des danses traditionnelles folkloriques. De nombreuses familles avaient choisi de déguster leur pique-nique dans l’herbe à proximité des vaches et  les moutons.

En résumé j’avais vraiment passé une très bonne journée au grand air cette année je ne manquerai pour rien au monde de revivre ce moment de partage authentique sur le massif de l’Aigoual.

A découvrir en images :

Ou en vidéo:

 

Adeline aime la randonnée, les grands espaces et les musées du GardAdeline

0 Comments
Previous Post
Maison rouge, Musée des vallées cévenoles
Next Post
Feria de Nîmes 2018