Julien construit sa caisse à savon à la Recyclerie d’Anduze

Recyclerie d'Anduze

Quand on a un petit garçon, on est jamais au bout de ses surprises !

La dernière en date…. Julien veut construire une caisse à savon pour une course d’ORNI (Objet Roulant Non Identifié) organisée dans la rue de nos amis (une belle et longue descente)  par le foyer rural de Tornac, près d’Anduze. Rien que ça ! Mais comment faire pour construire une caisse à savon sans talents de bricoleur et sans les outils qui vont avec ?! Cette question n’est restée sans réponse que très peu de temps. Me voici donc parti avec mon petit cascadeur direction la Recyclerie d’Anduze. Il paraît qu’on y trouve des trésors… Nous partons donc à la recherche d’un “truc” qui pourrait avoir 4 roues et des freins…

Sur place je comprends vite qu’on ne trouvera pas un bolide prêt à prendre le départ… En revanche la responsable semble intéressée par ce projet et finit par nous dire : « et si nous le construisions ensemble ce super bolide ? »

Et une de plus embarquée dans le rêve de mon gamin intrépide !

Elle m’explique que la recyclerie développe toutes sortes de stages pour répondre au plus près aux demandes et aux envies des visiteurs : rénovations de meubles ou d’objets, conceptions, créations, initiation à la matière et aux techniques… et qu’elle s’appuie sur les compétences de Pol à l’atelier métal et Marie à l’atelier bois.

Les ateliers de la recyclerie fonctionnent par cession de deux heures et on peut mixer les techniques et les matières…Plus que 5 mercredis d’ici la course… alors le calcul est rapide… Julien a trouvé de quoi s’occuper durant les semaines à venir !

C’est Pol qui prend en charge le défi de création ! La première séance consiste à élaborer un plan et à trouver le socle de l’engin et sa direction.

La séance permet à mon fils de découvrir la soudure à l’arc (pratiqué par Pol). Il réalise même des petites soudures ainsi que d’autres petits travaux du métal, découpe, perçage et ponçage. (c’est qu’il sera bientôt plus bricoleur que moi à ce compte là !)

 

La semaine suivante, place à l’installation des roues et au premier essai sur route. Mon petit garçon adore ! On ne dira pas à Sabine que les freins ne sont pas encore installés 😉

Impatient de retrouver le chemin de la recyclerie toute la semaine, Julien est donc de retour le mercredi suivant pour l’installation des freins, je prends conscience qu’on ne rigole plus ! Le bolide commence vraiment à ressembler à quelque chose. Les freins tiendront-ils ? Sabine, présente ce jour-là, trouve les câbles vraiment fins !!! Mais Pol, Julien et moi sommes confiants ! Après tout ils sont faits pour, non ?

Pour les deux derniers mercredis : objectif  finitions, habillage et décoration. Marie de l’atelier bois vient en renfort et la caisse à savon prend une allure vintage.

Julien apporte les dernières modifications sous le regard bienveillant et les conseils de Pol.

Encore quelques coups de peinture avec l’aide de son meilleur ami Louis, curieux de découvrir la recyclerie et le projet de son pote! La caisse à savon est prête ! Elle est superbe  et on la ramène à la maison.

Je prépare la boîte à outils et Sabine la trousse à pharmacie !

Voici venu le jour de la course, debout à la première heure Julien n’en a pas moins une petite boule au ventre. On sort l’engin du garage des copains, mon grand garçon enfile genouillères, casque et veste de moto… et en avant pour une première descente en direction de la caravane des inscriptions ! L’occasion de repérer les premières difficultés. Mon aventurier est prudent et maman souffle un peu ! Axel, son grand frère, en serait presque jaloux, lui qui refusait catégoriquement l’aventure.

Les participants arrivent avec des engins de compétitions. Notre petit véhicule semble très « old school » à côté, mais à nos yeux c’est évidemment le plus réussi ! Rapidement nous nous apercevons que l’ambiance est bon enfant, sympathique et bienveillante. Julien est l’un des plus jeunes participants et les autres sont des habitués des courses d’ORNI.

L’équipe du Foyer rural de Tornac donne les consignes et c’est parti pour les premières descentes !

Les essais s’enchaînent, les engins dévalent la route. Pendant les pauses les participants débriefent et apportent de précieux conseils à Julien.

L’après-midi, les choses sérieuses commencent : c’est la course, la vraie !

Julien la joue prudent au départ et réalise un temps de 1m44 là où les autres font moins de 1 minute. Mais il se régale, reste concentré et plus motivé que jamais ! Plus confiant sur les dernières descentes il réalise un temps de 1m 21 ! Une belle progression qui le place à la 13e place… sur 14 !

Au moment de la remise des prix, Julien reçoit une médaille… et une coupe ! Tout le monde est d’accord pour souligner l’engagement de mon bonhomme ! A son âge beaucoup préfère jouer sur les écrans et avoir passé des heures à réaliser son bolide méritait une mention spéciale pour l’encourager et le féliciter !

La journée se termine avec la traditionnelle photo de groupe. Liam a réalisé l’un de ses (nombreux) rêves et prévoit d’être au départ pour la prochaine édition avec un véhicule encore plus performant grâce aux nombreux conseils de ses adversaires d’un jour ! Un grand merci à la recyclerie d’Anduze et au foyer rural de Tornac, d’avoir mis des étoiles dans les yeux de mon garçon.

Contact utile : www.recyclerie-anduze.com

Cédric-Blogueur-pour-le-Gard-2016
Cédric

0 Comments
Previous Post
Sommières
Next Post
Vacances-en-Uzege-Pont-du-Gard