Randonnée avec un âne en garrigue

Randonnée avec un âne

Aujourd’hui nous avons fait une balade pas comme les autres… une randonnée avec un âne bâté en garrigue.  Direction Calvisson et la plaine de la Vaunage pour une rencontre attendrissante avec un petit animal peu commun. Sous le soleil printanier, au cœur d’une nature débordante de fleurs et autres jeunes pousses, voici une belle après-midi pour se retrouver en famille.

Lorsque nous sommes arrivées, Sylvie, la propriétaire des lieux, nous a présenté notre partenaire de balade, une dénommée Lune, une jolie petite ânesse aux yeux câlins. Partir en randonnée avec un animal que l’on ne connait pas est à la fois une belle aventure et une petite responsabilité. Avant de s’élancer sur notre parcours, il convient de bien écouter les consignes. Même si les animaux ont l’habitude de se promener, il faut faire un minimum « preuve d’autorité » et connaitre les bons gestes pour accompagner l’âne dans la promenade… Mais tout cela à l’air plutôt simple et bon enfant.

La deuxième étape consiste à équiper Elise d’un casque de sécurité et à vérifier le harnachement de l’animal. Nous sommes enfin prêtes pour partir à l’aventure. A l’aide d’un petit road-book qui nous a été donné au départ, nous nous élançons pour 2h de balade.

Le chemin serpente entre garrigue et vignoble. Pour se repérer, il suffit de suivre le balisage constitué de petites silhouettes d’âne dessinées à la peinture sur des pierres et autres supports.  Le souvenir qui reste le plus présent de cette balade ? Ce sont les odeurs qui nous ont accompagnées tout au long de la promenade. Au début, les grands pins majestueux qui bordent le chemin emplissent l’air de leurs notes de résine puis bientôt le thym et le romarin embaument les collines.   Le parcours offre de beaux points de vue sur le village de Calvisson et sur la plaine viticole qui dessine de jolis sillons verts tendres. Ce sont les vignes dont les nouvelles pousses préparent les cuvées de demain. J’ajouterais aussi, qu’à cette période de l’année, une végétation luxuriante où s’égayent des fleurs de toutes les couleurs est un vrai ravissement pour les yeux. Bref, une petite promenade fort sympathique qui réjouit les sens.

 

Au long de la balade, Elise a été à tour de rôle : « cavalière », elle trônait fièrement sur son âne, ou « cornac » : elle s’est vue confier la tâche de conduire l’animal à la longe. Elle a été ravie des 2 activités. Lorsque nous sommes arrivées vers la fin du parcours, notre petite Lune a commencé à braire … nous avons compris pourquoi lorsque, au détour d’un chemin, nous avons aperçu ses congénères qui l’attendaient dans le pré… Chacun avait l’air très content de se retrouver… A la fin de la balade, les propriétaires délestent l’animal de son équipement et prennent un petit moment pour s’occuper de lui, tout en échangeant avec nous sur nos impressions.

Nous avons été ravies de notre expérience ! Le petit âne est un prétexte agréable pour vivre une balade avec des enfants. Il est à la fois attachant et paisible. Les caresses et autres attentions que l’on partage avec lui tout au long du chemin donnent un cadre chaleureux à la promenade.

Nous recommandons cette sortie en famille d’autant que la balade est aussi accessible avec de jeunes enfants (dès 2 ans).
Pour plus l’information, contacter Sylvie au Pas de l’âne à Calvisson Tél 06 14 86 09 70.
Site :  http://aupasdelane30.fr/

 

Aline-Blogueuse-pour-le-Gard-2016
Aline et Elise

0 Comments
Previous Post
Copyright Château du Cheylar
Next Post
Un été festif à Nîmes