Testé et approuvé : le Musée du désert !

musee-du-desert-5

Fan des Cévennes depuis ma plus tendre enfance, j’ai évidemment entendu parler de la châtaigne et de la soie. Mais je n’avais encore jamais eu l’opportunité d’approfondir une page de l’histoire ayant fortement marqué le territoire cévenol : celle des huguenots et des Camisards en Cévennes.
C’est en parcourant le Musée du Désert à Mialet que j’ai plongé dans cette histoire saisissante.

Tout d’abord celle de la période du Désert ! Privés de liberté de culte suite à la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV en 1685, c’est loin des villes, cachés dans les endroits isolés et déserts telles les forêts, les garrigues ou bien encore les grottes, que les protestants sont obligés de vivre clandestinement leur foi. Le musée nous livre ainsi tous les subterfuges qu’ils employèrent alors pour échapper à la loi, préserver leur identité et vivre librement leur culte malgré les interdits.

Ensuite parce que le Musée se trouve en partie dans la maison même d’un Chef Camisard, Pierre Laporte, dit Roland, tué pendant la guerre des camisards des Cévennes, une révolte violente qui dura de 1702 à 1704. Il n’avait que 24 ans, l’âge moyen des combattants de l’époque dont beaucoup ont connu le même sort. Cette période trouvera son issue avec la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1789.

Enfin, en plus d’être profondément empreint d’histoire, le Musée est incroyablement documenté. On peut y lire des documents officiels d’époque comme des condamnations aux galères pour les hommes et à l’emprisonnement pour les femmes. Il y aussi de nombreux objets qui témoignent de l’exil, la torture et la clandestinité. Un élément qui m’a marqué c’est cette chaire démontable réalisée dans un tonneau afin de pouvoir la cacher et la transporter. Elle permettait de faire des offices dans les près ou les grottes.

Les enfants ressortent du Musée avec l’impression d’avoir voyagé dans le temps à travers les objets et les explications des guides. Ils adorent la cachette de la maison de Pierre Laporte, les armes et les galères qui leur permettent de plonger dans cette période. Un jeu de piste très ludique, des visites guidées pour les scolaires, des visites costumées lors des journées du patrimoine ou sur demande pour les groupes sont proposés par le Musée.

Déjà riche de 3 espaces différents, le Musée a pour projet de s’agrandir afin d’aborder l’histoire du protestantisme précédant la période du désert. Je suis curieuse à l’idée de retourner apprendre sur ce sujet dont je me sentais très éloignée avant d’arriver mais qui m’a finalement beaucoup intéressé. Et vous qui l’avez visité, qu’en avez-vous pensé ?
Les tarifs, les horaires et les animations du Musée, c’est ici www.museedudesert.com ou sur www.tourismegard.com

0 Comments
Previous Post
BMG-13
Next Post
manade-1