La brandade de Nîmes

La brandade de Nîmes

Nous voilà de retour ce soir à Toulouse après un bon petit week-end bien ensoleillé et festif à Nîmes chez papi et mamie. Ma choupinette Jeanne a fêté ses 7 ans sur le sol gardois et nous avons bien profité de mes parents et vice versa . Un bon week-end familial et gourmand comme je les aime. Gourmand en effet car j’ai redécouvert la Brandade de Nîmes ! Et oui de Nîmes ! Je connaissais la brandade des supermarchés certes, mais la vraie brandade fraîche faite maison non. Et quelle découverte ! Dans tous les sens du terme, gustativement et historiquement.

Depuis que mes parents habitent à Nîmes ma mère a découvert un artisan qui fait lui-même sa brandade… Christophe Mouton, brandadier depuis 4 générations et sa jolie boutique rue de l’Horloge « La Nîmoise, Maison de la Brandade».

 

J’ai adoré la boutique ! Tout me faisait envie et la vendeuse adorable m’a fait déguster les différentes brandades, celles avec 50% de morue sauvage « l’Authentique », celle avec 32 % de morue « La Traditionnelle» , l’autre à la Romaine avec des pointes d’asperge … quel délice ! Un goût incomparable ! Un vrai régal .
J’ai appris que la brandade est le plat nîmois le plus connu. L’origine de cette purée blanche et onctueuse reste floue, mais on sait que les traces d’arrivée de la morue dans la région datent du Moyen-Age. Dès le XIVème siècle la morue salée et séchée arrivait dans le port d’Aigues-Mortes et était échangée contre le sel qui se trouvait en abondance grâce à ses Salins, avec les pêcheurs de morue de la mer du Nord, lors de leur retour de Terre-Neuve. Le cuisinier nîmois Durand eut en 1830 l’idée de broyer la chair pour la mélanger aux huiles parfumées des garrigues nîmoises et c’est ainsi que naquit la Brandade … de Nîmes ! Décidément cette ville est pleine de surprises 🙂

La brandade se déguste froide ou chaude et chacun a sa team sur le sol nîmois. Je ne suis pas encore arrivée à me décider moi 😉 Elle peut se manger telle quelle sur des croutons frits, en pizza , dans des vols-au-vent ou même en tartelette avec des épinards comme le propose la boutique. Ce week-end avec les enfants nous avons opté pour la recette Parmentier de Brandade, avec purée maison bien sûr ! Tout simple… faites cuire des pommes de terre épluchées, écrasez-les et faites une purée très consistante avec très peu de beurre et quelques gouttes de lait seulement. Mélangez avec la brandade. Puis passez au four, thermostat 7/8 et faites gratiner pendant 30 min. Nous avons tous adoré, même Jeanne et César qui ne sont pas fans en général de poissons ont fini leurs assiettes. Youpi !

A savoir que beaucoup de restaurateurs nîmois proposent des plats à base de Brandade et l’Office de Tourisme les recense dans un guide que vous pouvez télécharger ICI 

Bonne idée pour faire découvrir la gastronomie locale. On retrouve cette spécialité nîmoise aussi chez certains commerçants des Halles. A Nîmes la Brandade est reine !

 

Atelier-patrimoine-de-Nimes
Cécile

0 Comments
Previous Post
Randonnée autour d'Anduze
Next Post
Au Grau du Roi - Port Camargue