Une après-midi 100% adrénaline à la Grotte de la Salamandre

Grotte de la Salamandre

Et c’est parti pour deux mois de congés pour moi et les enfants ! Deux mois où nous allons profiter du soleil gardois et des petits plaisirs des Cévennes en été. A nous les après-midi à la rivière, les marchés nocturnes et les glaces en terrasses. Sabine ne peut avoir de congés cet été mais il n’est pas question de priver les garçons des plaisirs estivaux alors cette année on part en vacances chez nous ! En plus il nous reste tant à découvrir que nous ne risquons pas de nous ennuyer. D’ailleurs ces vacances nous les commençons à la Grotte de la Salamandre à Mèjannes le Clap et je suis bien décidé à faire une surprise de taille aux garçons ! Cette grotte se visite de plusieurs manières et pour que l’expérience soit exceptionnelle j’ai choisi le grand rappel. Nous découvrirons la grotte à la manière des spéléologues depuis son ouverture naturelle et en rappel !

Je réserve donc notre descente sans en parler aux enfants, rendez-vous est pris dans deux jours et je l’avoue je suis partagé entre excitation et appréhension !

Le jour J arrive et nous prenons la direction de Méjannes le Clap. Après s’être garé et avoir longé le sentier, nous arrivons sur une plateforme en bois surplombant la nature environnante. Par cette belle journée d’été les voiles d’ombrages sont les bienvenues, nous apprécierons d’autant plus la fraîcheur de la grotte. A ce moment Axel et Julien sont loin de se douter ce qui les attend et je ne boude pas mon plaisir quant à cette surprise. Notre guide arrive avec nos combinaisons et baudriers et nous invite à le suivre sur le chemin qui mène à l’entrée naturelle de la grotte. Les garçons comprennent alors que cette « simple » visite va se transformer en véritable aventure. Axel est bien évidemment emballé je sens Julien un peu plus inquiet. Quelques explications techniques plus tard c’est pourtant lui qui se lance le premier dans la cheminée suivi de près par son grand frère. De mon côté l’aventure s’avère plus compliquée que je ne le pensais, il nous faut basculer en arrière depuis la plateforme sans voir ce qu’il y a en dessous…
Je reprends toutefois assez vite mes esprits si mes garçons ont réussi je peux aussi le faire , je me lance ! Après quelques mètres de descente dans le puits nous débouchons sur l’immense salle de la grotte, suspendus au-dessus des concrétions illuminées de mille et une couleurs.
Waouh voilà le seul mot qui me vient à la bouche et nous oublions immédiatement l’appréhension du début ! La mise en lumière de la grotte est des plus originales, je n’avais jamais vu ça auparavant. Axel et Julien sont tout autant étonnés du spectacle. Il nous faut poursuivre la descente elle s’achève doucement tant l’envie de profiter du moment est grande.

 

Nous poursuivons la visite au sol à la découverte de ces « géants de cristal. » Les 12 tableaux de la grotte laissent libre cours à l’imagination. Julien y voit un coq, les vestiges de l’Atlantide ou encore un père noël qui fume. Mais ce sont les dimensions de ces concrétions qui impressionnent. Petite anecdote décrochée par Julien toujours aussi curieux le nom de la Salamandre est un hommage au petit animal que les premiers explorateurs ont découvert ici. Nous apprenons également que la grotte peut se découvrir en aéroplume, une expérience semble-t-il exceptionnelle qui nous donnera sûrement l’occasion de revenir.

La visite s’achève et nous terminons l’après-midi sur la terrasse en bois avec une boule de glace artisanale au cœur d’un théâtre de verdure et des souvenirs plein la tête. Vive les vacances !

Infos pratiques :

www.grottedelasalamandre.com
La grotte de la Salamandre est ouverte du 15 mars au 1er novembre
La grotte est accessible aux personnes à mobilité réduite depuis le belvédère
La descente en rappel se fait à partir de 12 ans et par groupe de 4 personnes.
Bien que située sur la commune de Saint Privat de Champclos l’accès à la grotte se fait depuis Méjannes le Clap.

Cédric-Blogueur-pour-le-Gard-2016
Cédric

0 Comments
Previous Post
Saint Gilles
Next Post
En Camargue gardoise